Renaissance » Entreprise » Données sensibles : pourquoi faire l’audit de son système d’information ?

Données sensibles : pourquoi faire l’audit de son système d’information ?

Encore appelé audit informatique, l’audit du système d’information est un examen de tout ou partie de l’organisation informatique d’une structure. L’opération permet de dégager les forces et faiblesses du système. L’audit consiste aussi à évaluer les risques de données liés à SAP et aux activités informatiques en vue de les maitriser pour améliorer le système d’information.

Évaluer la sécurité informatique

Dans un environnement où les cyberattaques se multiplient, il urge pour les entreprises de protéger leurs données sensibles. Même si l’audit du système d’information peut être une tâche fastidieuse, il est incontournable, car il permet de trouver les failles et de bloquer le passage aux cybercriminels.

Cette tâche consiste à analyser les infrastructures informatiques et de détecter les points faibles et les points forts au niveau matériel et informatique. Les faiblesses peuvent aussi porter sur les procédures et les données. Pour ce faire, les auditeurs doivent s’assurer que les logiciels et les outils sont configurés normalement.

D’ailleurs, toutes les structures doivent se conformer à la réglementation RGPD dans SAP  afin de protéger les données personnelles de leurs clients et partenaires. Un rapport détaillé de l’audit permettra à l’entreprise d’avoir une idée des zones vulnérables.

réaliser un audit des données rgpd

Identifier les risques internes et externes

L’audit RGDP permet d’identifier et de hiérarchiser les besoins d’investissements en matière de sécurité informatique afin de sécuriser les données. À travers une analyse minutieuse, des principales menaces qui pèsent sur tout le système, il est possible d’identifier la technologie qu’il faut pour protéger l’entreprise.

Les évaluations permettent aussi d’identifier et d’évaluer les risques recensés. Cela permet de renforcer le dispositif de sécurité s’il était mal conçu. En fonction des résultats obtenus, il est possible d’opérer des choix stratégiques qui permettront d’améliorer la sécurité des données.

 Sécuriser les données informatiques

Les données de l’entreprise sont un enjeu majeur, dont la sécurité nécessite un maximum de contrôle. Un système d’information qui a été audité doit avoir des données disponibles, confidentielles et surtout fiables. Ce qui implique que les données sensibles sont à l’abri d’éventuelles fuites, et donc garantit la sécurité de toute l’entité.

Pour cela, la mise en application de la RGDP permet d’encadrer le traitement des données sensibles disponibles. Cela permet donc de limiter l’accès aux informations à certaines personnes.

L’examinateur analyse tous les processus liés aux mesures anti-violation de données et s’assure que les données ne seront ni volées ni perdues encore moins utilisées abusivement.

 

Actualiser les politiques et normes de sécurité

Le diagnostic contribue à consolider les politiques et les normes de sécurité existantes. Les précédents examens servent de référence pour les travaux futurs. Durant tout le processus, l’auditeur s’assurera de la performance et de l’efficacité de la sécurité.

L’informatique étant en constante évolution, elle est régie par une réglementation qui évolue également. Par ailleurs, la sécurité informatique obéit à un référentiel spécifique : la norme ISO 27002 qui est un code des bonnes pratiques qui s’applique à la gestion de la sécurité des systèmes d’informations. L’auditeur du système d’information doit aussi s’assurer que tout le dispositif mis en place répond aux normes en vigueur.